Les actions chutent à nouveau en raison des craintes liées au secteur de la technologie

Les actions chutent à nouveau en raison des craintes liées au secteur de la technologie

Dernièrement, les marchés américains ont dérapé face aux craintes renouvelées que le secteur technologique soit à bout de souffle. La moyenne industrielle du Dow Jones s’est stabilisée à 2,3% ou 601 points, à 25 387,18 au cours de la séance.

Le baromètre des blue chips a été abaissé par l’indice composite Nasdaq à forte technologie, qui a complètement échoué de 2,8% sur les actions technologiques moins fortes. Plus de 70 % du secteur de la technologie se trouve dans la zone de correction, ce qui signifie que les cours des actions sont à plus de 10 % de leur apogée. L’indice S&P (Standard & Poor) Global 500 a baissé de 2%. De ses 11 secteurs, le secteur immobilier était le seul à avoir terminé ses négociations. Le Nasdaq est sous pression depuis quelques semaines depuis que les entreprises technologiques, en particulier les soi-disant «entreprises FAANG» telles que Facebook, Apple, Amazon, Netflix et Google, sont devenues instables auprès des investisseurs. Ed Yardeni, président de Yardeni Research, a affirmé qu’il s’agissait principalement des actions d’Apple. Il a en outre ajouté que les actions que l’on pensait ne pas faire de mal sont en train de faire faillite. À un moment donné, ils étaient les principaux sur le marché à la hausse et au cours de la dernière année, le marché s’est rétréci depuis que les noms de la technologie à grande capitalisation ont ouvert la voie. Et actuellement, ils échouent terriblement.

En parlant de marché boursier, des analystes de graphiques ont récemment déclaré que la panne d’Apple indiquait que le marché boursier retestait le plus bas d’octobre. Les actions sont à la croisée des chemins, et cela pourrait être Apple ou d’autres sociétés technologiques qui aideront à décider si le marché boursier revisite ou non les plus bas d’octobre. Le S&P 500 était en baisse d’environ 2% et les analystes techniques rapportent qu’il doit atteindre un niveau supérieur à 2 700 ou il pourrait chuter de 5%. Le stratège déclare que les investisseurs n’ont pas exprimé suffisamment d’appréhension et qu’il n’y a pas eu de capitulation précise dans la vente. Apple a chuté de 5% récemment après que l’un de ses principaux fournisseurs a réduit ses perspectives, ce qui implique une possible faiblesse des ventes d’iPhone.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.