Sydney et Melbourne assisteront à la chute des prix de l’immobilier

Sydney et Melbourne assisteront à la chute des prix de l'immobilier

SQM Research, une société d’analyse immobilière en Australie, a révisé ses précédentes perspectives optimistes en matière de logement pour les grandes villes d’Australie. Melbourne et Sydney qui sont les deux villes les plus chères du pays ont été les plus touchées et connaîtront une baisse de 4% de ses prix pour l’hébergement résidentiel.

Selon le rapport, cela est le résultat de la surévaluation des marchés immobiliers pour ces deux villes et le ralentissement est une correction de la même chose. L’analyse a été effectuée en comparant les revenus totaux nominaux aux prix des logements. Les prévisions pour les villes d’Adélaïde, Perth et Hobart restent les mêmes.

Sydney, Darwin et Melbourne s’attendent tous à un renversement de la flambée prédite des prix du logement. SQM a déclaré que le pourcentage moyen de baisse des prix serait d’environ 2% alors que certains scénarios positifs tableraient également sur une hausse de 2%. Le directeur général de l’entreprise et auteur du rapport, Louis Christopher, a estimé que le marché du logement pour l’ensemble du pays avait été affecté en raison de la compression des normes de prêt pour réduire les risques liés aux emprunts. L’action a été incitée à mettre un frein aux investisseurs immobiliers, ce qui a entraîné une baisse de la demande de logements. Cependant, l’entreprise a assuré que l’économie générale étant en bonne santé, il n’y aurait pas de krach immobilier cette année. Une assurance supplémentaire de la présence des gouvernements fédéral et des États pour faire face à toute crise était certainement encourageante.

La firme a dû revoir ses perspectives optimistes antérieures compte tenu de la forte baisse des taux de liquidation des enchères pour Sydney qui ont toujours déclenché des baisses de prix. Parallèlement, le taux d’augmentation des prix demandés s’est également considérablement ralenti, entraînant un marché immobilier plus faible pour Sydney et Melbourne.

Darwin qui traverse une phase de ralentissement de l’immobilier va la voir se poursuivre dans les mois à venir. Les listes de propriétés ont augmenté ; les loyers connaissent actuellement des baisses dans la ville qui est durement touchée. Brisbane, en revanche, devrait connaître un gain mais d’un pourcentage inférieur à ce qui était prévu.

Il faudra attendre un peu pour voir où va vraiment le marché immobilier australien !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.